Archives pour la catégorie Non classé

Trois de plus.

Pendant les vacances mes petites nièces sont venues passer une journée pour réaliser des gnomes. Il y a eu beaucoup d’enthousiasme pour choisir et découper les tissus, coudre à la machine, bourrer les différents éléments avec du riz ou de la ouate. Quand la phase des finitions avec du fil et une aiguille est arrivée, l’attention n’était plus la même. Les apprenties cousettes ont préféré reprendre leurs crayons de couleur et leurs feutres. Ma fille m’a aidée à coudre les bonnets et les grelots. Aujourd’hui, je vous présente « Ribouldingue » et « Papy blue ».

On n’a pas oublié de prendre une photo de famille.

Contente de leur journée, les « Miss » sont reparties avec leur réalisation.

Le lendemain, ma fille a découpé les différents éléments d’un gnome en mofidiant les dimensions. Quelques heures après, je finissais la nouvelle réalisation.

Ce gnome mesure 80 cm. Comme vous pouvez le remarquer, il a des bras et des mouffles mais il n’a pas encore de nom.

L’heure est venue de ranger les décorations des fêtes. On retrouvera ces petites créatures au prochain Noël.

En ce début du mois de janvier, il n’est pas trop tard, si je ne l’ai pas déjà fait, de vous souhaiter une meilleure année. En cette période difficile, sachons apprécier les petits bonheurs simples. Que 2022 soit riche en créations !

A bientôt !

Compte Instagram : smj.crea.2019

Gnomes.

Depuis quelques semaines, on les voit partout. Ces petites créatures légendaires envahissent les vitrines, les étagères des magasins de décoration et les sapins de Noël. Il y a quelques mois j’ai découvert la revue « idées à faire » et ensuite les magazines hors-série « idées à coudre ». C’est en feuilletant le n° 4, la couture festive, que j’ai repéré le gnome de Noël, une création de « Créastyle Maud ».

Le premier bonnet que j’ai cousu était trop petit. J’ai adapté le plan de coupe pour faire un deuxième gnome sans les jambes.

Même si la fourrure met des poils partout dans l’atelier, j’ai passé un agréable moment à réaliser ces deux petits lutins.

J’ai proposé à ma petite nièce de venir une journée dans l’atelier pour réaliser des gnomes. Si ce projet se concrétise, je vous présenterai une nouvelle famille…

Découvrez le magazine « idée à coudre n°4 ».

https://www.ideesafaire.com/produit/idees-a-coudre-n4-la-couture-festive-de-noel-pdf-telechargeable/

Je vous souhaite une très bonne semaine.

Prenez soin de vous.

Compte Instagram : smj.crea.2019

Salopette sarouel.

Lors de sa dernière visite, ma fille m’a demandé de lui donner quelques conseils pour coudre le sarouel qu’elle avait bien avancé. Trois techniques lui posaient quelques petits problèmes : la pose de la fermeture Eclair invisible, les parementures et les surpiqûres finales. Lorsque le sarouel a été prêt pour le premier essayage, nous avons bien ri. Le haut du sarouel était parfaitement ajusté mais la quantité de tissu au niveau de l’entrejambe l’empéchait de marcher. Deux retouches ont été nécessaires pour que le sarouel soit adapté.

Ma fille a choisi un tissu Denim Jeans anthracite. Ce tissu assez épais et un peu raide n’est peut-être pas adapté pour ce genre de vêtement.

Si vous voulez coudre un sarouel, vous trouverez différents patrons, bien tracés, dans le livre « Sarouels » de Valérie ROY.

Petit conseil : choisissez une matière assez fluide afin que le tissu s’adapte parfaitement à l’entrejambe.

J’ai le pressentiment que ma fille coudra, dans un tissu plus léger, une deuxième salopette sarouel Anatole. La première sera bientôt transformée en une robe salopette voire en une tunique salopette…

Bonne semaine à toutes et à tous.

A bientôt !

Une exception.

Vous serez peut-être surpris car aujourd’hui je ne parle pas de couture. Je vous présente quelques plantes du jardin. Depuis une dizaine de jours j’utilise la fourche, le râteau, le sécateur. Je désherbe, je plante, je sème… Bref, vous avez compris, je ne couds pas mais je jardine beaucoup. Il était temps ! Les fleurs, les fruits et les légumes respectent le calendrier lunaire. Ils ne sont pas patients.

Le seringat nous offre ses belles fleurs blanches très odorantes. C’est un arbre qui est moins présent dans les nouveaux jardins. A une époque, les branches de seringat étaient très recherchées pour décorer les tables lors des mariages et des communions. Ce seringat a bien trois décennies. Il mesure plus de quatre mètres.

On ne peut pas passer devant les oeillets mignardises blancs (dianthus plumarius ‘Haytor White’) sans respirer leur délicat parfum. Ces oeillets étaient chez ma grand-mère. Ils se transmettent de génération en génération. Après de nombreux essais, les boutures de ces oeillets ont enfin trouvé l’emplacement idéal.

Plantée depuis trois ans, cette pivoine végétait. Cette année, on admire l’éclat d’une vingtaine de fleurs et on respire leur délicieux parfum.

L’ alstroemeria ‘INCA Lolly’ est une plante qui fleurit de mai à octobre. Quelques tiges dans un vase se conservent facilement trois semaines.

Plus graphiques, le phlomis de Russel commence sa floraison et l’Equisetum japonicum (la prêle) devient presque envahissant. Ces belles tiges vertes sont très utilisées dans les compositions florales.

Je suis « fan » des petits messages écrits sur les céramiques réalisées par So Céramique.

Je vous souhaite un très bon dimanche ensoleillé et fleuri.

A dimanche prochain si vous le voulez bien !

Compte Instagram : smj.crea.2019

FPF.

Depuis 4 ans, Madame Esperluette Emmanuelle, du blog « L’atelier d’Esperluette » envoie un joli poisson d’avril aux lectrices abonnées à sa newsletter. Cette année, Emmanuelle a changé de concept et a proposé d’organiser un festival. Le FPF ( le Festival des Poissons Farceurs). En cette période un peu difficile et morose, la fantaisie et la création sont appréciées. Quatre-vingts lectrices ont participé au projet. Les consignes étaient simples : « Vous vous lancez dans la fabrication d’un poisson d’avril, gai, coloré, chargé d’ondes de bonne humeur ». http://latelier-desperluette.com/2021/04/une-peche-denfer/#comments

Madame Esperluette est une petite cachotière. En plus d’avoir organisé le FPF d’une main de maître, Emmanuelle nous a quand même envoyé un superbe poisson réalisé avec la technique de couture crazy. http://latelier-desperluette.com/2021/04/

Vous devez bien penser que j’avais envie de rêver et je me suis inscrite au FPF. Il y a environ deux semaines j’ai reçu de la part de TICtics du blog eclectics.canalblog.com une magnifique carte. http://eclectics.canalblog.com/

Adepte du zéro déchet et de l’Art Postal, Anne Claire a transformé en sardine une bobinette jacquard qu’elle n’utilisait pas. Merci beaucoup Anne Claire pour ce cadeau très original.

Pour ma part, je suis restée fidèle à la couture et je me suis lancée dans la réalisation d’un poisson plat japonisant.

Ce spécimen est parti chez Fabienne qui habite à la Guadeloupe. Quel beau voyage ! (J’aurais bien mis ce poisson dans ma valise pour aller le remettre en main propre à Fabienne). Mon poisson a mis presque 12 jours pour traverser l’Atlantique. Avant de partir, il a fait un festin de caramels à la crème normande.

Pour la remercier de toute l’organisation du FPF, j’ai envoyé à Madame Esperluette un jumeau de cette espèce de poisson.

Et comme en ce moment je ne vois pas souvent mes petites nièces, Lilou et Camille, le 1er avril, elles ont trouvé dans leur BAL deux poissons identiques.

Ces deux là ont fait une cure de sucettes et de bonbons aux fruits.

Ce sont des quadruplés que j’ai réalisés avec trois toiles enduites différentes. Le jour où je les ai photographiés sur un rocher d’une plage cherbourgeoise, il y a un intrépide qui s’est accroché sur le bac à marée.

Merci à Lucatine Couture qui a partagé le tutoriel de ce poisson. Afin de pouvoir les farcir de bonbons, j’ai fait des poissons plus dodus. J’ai modifié le montage de la fermeture en ajoutant deux propretés. https://www.youtube.com/watch?v=swDciRjPVXM

Passez un bon week-end prolongé.

Joyeuses Pâques ! Dégustez de bons chocolats.

Snood et chèche.

Cette semaine, je vous montre deux petites réalisations pour mes filles : un snood pour la cadette et un chèche pour l’aînée.

Réalisé avec de la polaire minky et de la maille imprimée (déjà utilisée pour un chèche présenté fin janvier), ce snood est très confortable et bien chaud. Ces dimensions généreuses permettent de faire deux tours de cou.

Le chèche pour mon aînée est aussi réalisé avec deux tissus : une maille imprimée et un voile de coton uni.

Comme le précédent, ce deuxième chèche est reversible.

Dans le placard, il y a un troisième coupon de tissu maille imprimé. Sera-t-il transformé en chèche ou en snood ? On verra. Pour le moment, il n’y a pas de projet.

Je vous remercie de votre présence et je souhaite la bienvenue à la nouvelle abonnée à la newsletter.

Passez une agréable semaine. A bientôt !

Compte Instagram : smj.crea.2019

Chèche, écharpe ou châle.

Quel nom donner à la petite cousette de la semaine : chèche, écharpe ou châle ? Quelque soit le nom, la réalisation plaît beaucoup à ma fille n° 2. Lors d’une « visite » dans le placard où sont rangés tous les tissus, elle avait flashé sur une maille très souple et très colorée achetée lors d’un salon DIY. Mais que faire avec un tel tissu ? J’ai proposé une écharpe, un foulard. La réponse a été : « plutôt un chèche ».

Associé avec un tissu uni, le chèche est réversible.

Coton uni bleu ardoise, certifié Oeko-Tex, de chez Petit PAN.

https://www.petitpan.com/collections/coton-imprime/products/coton-imprime-bleu-ardoise

Ma fille aime tellement ce tissu, qu’elle m’a demandé de lui réaliser un snood doublé de polaire minky avec le restant du coupon. Je vous le montrerai quand il sera fini.

Merci de votre visite qu’elle soit silencieuse ou accompagnée d’un message que je lis toujours avec plaisir.

Passez un bon dimanche et à bientôt.

Compte Instagram : smj.crea.2019

Yo, Yo et Yo.

Quand j’ai vu « YO » sur Instagram, j’ai tout de suite eu envie de le réaliser. Un accessoire bien utile pour se protéger la tête lorsque le temps est rigoureux ou lorsque je me promène sur la plage par un jour de grand vent.

Une première pour moi : coudre un bonnet à la surjeteuse. Les bonnets que je possède ne tiennent pas sur ma tête. Celui-ci est parfait ! Comme dit la créatrice, ma tête est « bien emboîtée » dans le bonnet. Un petit bémol tout de même. Cette maille côtelée que j’ai achetée spécialement n’a pas un taux d’élasticité assez élevé.

Comme il restait du tissu, j’ai réalisé deux autres bonnets. Un pour Monsieur qu’il porte volontiers lorsqu’il fait un footing et un pour un enfant.

Si vous voulez découvrir et réaliser un bonnet « YO », n’hésitez pas à vous rendre sur le site de la créatrice Ivanne.S . Le tutoriel est très bien expliqué. Deux modèles sont proposés en quatre tailles : deux tailles adultes et deux tailles enfants. Ivanne.S vous propose aussi de réaliser un bonnet dans un de vos pulls usagers afin d’en récupérer la matière. https://www.ivanne-s.fr/nouveau-patron-ivanne-s-yo-le-bonnet/

Il n’est pas trop tard pour vous souhaiter une bonne année 2021 et surtout une bonne santé. Même si les premiers mois s’annoncent difficiles, nous espérons tous revenir à des jours meilleurs.

Je vous remercie de votre passage et de vos messages.

Bonne semaine créative.

Compte Instagram : smj.crea.2019

Magique !

Bonjour à tous,

En ce moment, je ne peux pas consacrer beaucoup de temps à la couture.

Pour ce nouvel article, je vous présente des portefeuilles magiques que j’ai réalisés précédemment.

Je me suis inspirée d’un exemplaire, très usé, qui appartenait à mes grands-parents.

20170410_111914

Malheureusement, mes connaissances en cartonnage ne m’ont pas permis « d’arrondir » les angles.

Voici le prototype :

DSCN2690

20170410_112104

                   On pose le billet…

20170410_11213920170410_112115

On tourne dans un sens…                                                    On tourne dans l’autre…

Le faux billet de 100 € est bien rangé…

Voici la collection familiale :

DSCN2658

Pour les messieurs :

DSCN2659DSCN2660

Pour les dames :

DSCN2674DSCN2673

Ce cadeau est bien apprécié.

C’est un bel emballage pour offrir un billet, un chèque, une carte-cadeau…

Ensuite, il peut servir de tirelire.

On peut aussi ranger les tickets de caisse, de cartes bancaires…

DSCN2683     DSCN2682

DSCN2681        DSCN2680

Soyez remerciés pour votre fidélité et vos petits mots sympathiques.

Passez un très bon week-end prolongé.

A bientôt.

Si vous voulez recevoir la newsletter, cliquez sur je m’abonne.

[wysija_form id= »1″]

 

 

 

 

Un joli kit !

Quand on voit une jolie valisette, on a envie de l’ouvrir pour découvrir les trésors qu’elle contient.

P1030657 P1030659

La créatrice nous explique très gentiment le concept, son travail, ses recherches.

On compare, on réfléchit, on essaie…

Puis finalement on choisit le modèle « girly black ».

P1030631Un tissu imprimé, de la doublure, une fermeture, un patron, un tutoriel…

P1030661P1030670

Des tissus  exclusifs et très originaux.

On passe environ 3 heures devant la machine à coudre et on obtient une jolie jupe asymétrique.

P1030667

P1030669 P1030671

Et vous, résisteriez-vous devant autant d’originalité ?

Vous trouverez des patrons et des kits  ici   sur le site de  l’atelier des modes.

Passez un bon dimanche.

Je vous souhaite une semaine très créative.