Archives pour la catégorie cabas

A bicyclette.

Ce jour là, le ciel était gris, le vent soufflait très fort : pas de marche, pas de balade à bicylclette. Le temps était propice à une après-midi de rêve et de détente dans l’atelier. Ca tombait bien, je venais de recevoir ma nouvelle machine à coudre. Pour la tester et pour apprécier la qualité de la couture, j’ai choisi deux tissus enduits différents afin d’utiliser simultanément deux couleurs de fils : un bleu et un jaune.

Enduit « balade » et lin enduit « safran » de chez Histoires de Filles.

https://www.histoires-de-filles.com/index.php/tissus/tissus-enduits-mats/enduits-mats-motifs/balade.html

Que c’est agréable de retrouver une machine qui fonctionne ! Après ce premier essai, je suis satisfaite de la qualité des points qu’elle réalise sur plusieurs épaisseurs de tissus. Il va me falloir quelques semaines pour découvrir toutes ses caractéristiques et tous ses « secrets ».

Je vous dis à bientôt !

Passez une agréable semaine.

Compte Instagram : smj.crea.2019

Mare enchantée.

Quand arrivera-t-elle ? La machine à coudre que j’ai commandée fait partie des marques et des références qui sont actuellement livrées en petite quantité. Depuis le confinement, la vente des MAC a beaucoup augmenté et les productions ont été ralenties. Il faut patienter ! Je couds très peu en ce moment. Ma « vieille » machine n’est pas fiable et la MAC de ma fille n’accepte pas trop d’épaisseur. Je découpe des tissus pour préparer de nouvelles réalisations.

En juin dernier, Odile BAILLOEUL a remis en vente des cotons enduits. Il y a quelques mois, j’ai réalisé, avec le tissu « Mare enchantée rose », un cabas réversible que je vous montre seulement aujourd’hui.

https://www.lapetiteboutiquedodile.com/fr/64-coton-enduit

La bande supérieure et la doublure sont en lin enduit vert anis.

La petite trousse demi lune assortie au sac est aussi doublée en lin enduit.

Pour apprécier ce sac, il faut aimer le rose et les tissus brillants. Cet ensemble a très vite trouvé une propriétaire.

Je vous remercie de votre présence.

Très bonne semaine.

A bientôt !

Compte Instagram : smj.crea.2019

Boussaïma.

Que m’arrive-t-il ? Je suis restée presque trois mois sans coudre un cabas en toile enduite. C’est très rare ! Le petit nouveau est réalisé avec « Boussaïna », un coton enduit de chez Petit Pan. Les tissus très colorés et graphiques de ce créateur sont très appréciés par les filles de la famille.

Coton enduit « Boussaïna » de chez Petit Pan.

Après quelques hésitations, pour la doublure, j’ai choisi du lin enduit gris anthracite. Cette couleur rappelle le motif «infini» imprimé sur le tissu.

Un mousqueton permet d’attacher un trousseau de clés.

La chute de tissu « Boussaïma » est assez large pour réaliser un modèle réduit de ce cabas. Ainsi, les deux cabas formeront un ensemble « mère et fille ».

Cette semaine, j’ai rassemblé tous les tissus enduits unis dans une panière. Ils sont tous enroulés sur des bambous.

Un bouquet coloré très particulier !

Je vous souhaite une semaine ensoleillée et créative.

Compte Instagram : smj.crea.2019

Jute imprimée

Que des matières naturelles pour le petit cabas de la semaine !

L’extérieur est en toile de jute imprimée.

Les anses sont en coton.

Le cordon est en lin et le bouton est en bois.

Vous savez que depuis quelques semaines, j’ai pris la décision de n’utiliser que les tissus qui sont stockés dans les placards. Pourtant, j’étais tentée d’aller dans une boutique acheter de la toile de jute bleu marine pour la doublure. En aurais-je trouvé ? Finalement, la toile de jute naturelle s’harmonise bien avec l’imprimé bleu marine.

Il reste encore deux toiles de jute imprimées sur une étagère. Quels modèles de sacs vais-je réaliser ?

Je vous remercie de me suivre au fil des semaines.
Passez une agréable semaine.
A bientôt !

Instagram : smj.crea.2019

De la couleur et…

L’article d’aujourd’hui aura deux parties. De la couleur ! Oui, j’avais envie de couleur cette semaine.
Je voulais me changer les idées et rêver quelques heures sans trop me compliquer l’esprit dans une nouvelle création. Comme beaucoup de cousettes, je puise dans mon stock de tissus. Ils étaient sur un rouleau : un enduit coloré et un lin turquoise. Oui ! Un cabas en toile enduite pour cet été. Vous allez penser : « Encore un » !

… et des masques.
Depuis le début de la crise sanitaire, on connaît une grande polémique sur les masques et surtout une grande pénurie de masques. Nous sommes divisés : pour ou contre. J’exprime très rarement mes idées mais là j’affirme que depuis une semaine je porte toujours un masque lorsque je suis amenée à sortir du confinement pour une course rapide ou une urgence dentaire par exemple. Comme il est écrit dans mon poste du 22 mars, j’ai réalisé des masques avec des tissus de ma réserve. Je n’ai rien inventé. J’ai repris le tutoriel du CHU de Grenoble ainsi que le tutoriel de la Maison de Victor. J’ai aussi suivi les explications de deux jeunes femmes très impliquées dans la création de masques en tissu. Vue la grande pénurie de masques, mon idée était de rendre service à des organismes sociaux, des associations d’aide à la personne ou des employés qui sont en contact avec le public et qui sont proches de mon domicile. Voilà ce que j’ai entendu au téléphone lors de mes démarches pour DONNER mes modestes masques :
Appel 1 : « Veuillez rappeler ultérieurement ». Je rappelle. Le directeur : « Les employés, (caissiers, caissières) ne veulent pas porter de masques. Ils se lavent les mains régulièrement…. ».
Appel 2 : «… je ne sais pas, je vous passe le service social ». « … essayez à ce numéro… ». Appel 3 : «… je vous passe la responsable », j’entends cette dame dire à la responsable : « C’est une entreprise pour la vente de masques ». J’interviens : « Non ! Non ! Je ne suis pas une entreprise. Je DONNE des masques réalisés avec des tissus…. » « … Merci Madame, nous n’acceptons que des masques homologués… ».
Lors d’autres appels, j’ai entendu « … on n’est pas malade pour porter un masque » ; « ….les masques ne servent à rien…».

J’ai protégé mon visage d’un masque et je suis allée expliquer ma démarche à une pharmacienne. Celle-ci m’a donné quelques numéros de téléphone mais en vain.
Ces masques en tissu ne sont pas les bienvenus ! Pourtant de nombreuses entreprises ont arrêté leur production habituelle et se tournent vers la production de masques en tissu lavables et réutilisables.
Vous avez compris, je suis pour le port du masque mais je n’ai pas un esprit de démarcheuse commerciale. J’ai plutôt une attitude d’altruiste. J’ai décidé de changer de méthode et d’attendre qu’on me demande des masques.

Vous êtes une amie, une copine, une lectrice assidue de la newsletter. Vous faites partie d’un corps professionnel, d’une association… Vous avez besoin de masques DIY, laissez un message dans la rubrique « contact » en mentionnant votre demande.
Dans la mesure où j’aurai assez de tissus, d’élastiques et de rubans dans les placards, je répondrai à votre demande (32 mètres de ruban déjà utilisés). Je privilégierai les demandes sur CHERBOURG-EN-COTENTIN. J’ai envoyé des masques sur Paris et Bordeaux mais quand arriveront-ils ?
La boulangère, le boucher ont accepté bien volontiers deux petits masques DIY. Une jeune mère de famille qui attendait sur le trottoir devant la boucherie m’a demandé (de loin) des renseignements. Elle est repartie avec un masque, des conseils pour en fabriquer et le sourire. Mais je ne vous ai pas montré la forme des masques.

Attention, le masque buccal en tissu n’est pas médical. Il améliore les gestes barrières (diminution du contact main/bouche) et limite la transmission des postillons. Il possède une lingette polyester jetable et il est lavable.

Je vous dévoile même un petit secret. Mon MCT (lire Mon Cher et Tendre) veut bien assurer un peu d’intendance afin de me dégager du temps que je passerai devant la MAC.

Nous habitons dans ce village gaulois encore loin de la pandémie mais elle arrive à grand pas.
Alors, protégez-vous ! Prenez soin de vous !

Voici quelques liens pour des informations sur les masques : https://cecilediy.com https://couturetpaillettes.com http://www.craftpassion.com

Image vue sur internet

Mère et fille.

La toile enduite « bulle bleue » était épuisée depuis quelques temps. L’an passé, lors d’une vente exceptionnelle dans une boutique Petit Pan, ma fille a aperçu cette toile. La vendeuse n’a pas accepté de débiter le rouleau qui était une belle chute de 1,50 m.
Cette semaine j’ai confectionné un cabas réversible pour adulte.

Tissu enduit « bulle bleue » de Petit Pan.

Doublure en lin enduit bleu marine.

Lorsque j’ai mesuré le tissu qui restait, j’ai tout de suite pensé à un modèle réduit pour une petite fille.

Doublure en enduit blanc pailleté et sangles en coton.

Ce premier ensemble cabas mère/fille n’est certainement pas le dernier.

Je vous remercie de vos visites qu’elles soient silencieuses ou accompagnées d’un petit commentaire. La crise sanitaire et la crise sociale sont assez perturbantes. Cependant, je vous souhaite de passer d’agréables moments créatifs.

Instagram : smj.crea.2019

Une jolie fibre.

On parle de plus en plus de cette fibre fascinante. Ses qualités écologiques (culture nécessitant moins de pesticides et d’herbicides), son pouvoir isolant (fraîcheur en été et confort en hiver), ses graines (oméga 3), son huile sont reconnus par les scientifiques. Vous avez deviné, je parle de la fibre de lin. Il paraît que le tissu de lin est le plus ancien textile du monde.

Les draps, les housses de couettes 100 % lin, très confortables, sont de retour. C’est presque un plaisir d’essuyer des verres avec un torchon pur fil (toile de lin) aux pouvoirs très absorbants. Si vous avez envie d’en savoir plus sur le lin, le petit livre de Claude FAUQUE « le lin » est très intéressant.

L’ensemble des couturières, des brodeuses, des dentellières, des tricoteuses, des tisserandes aiment bien travailler le lin. Certes, son coût est parfois élevé mais on trouve des métis plus abordables.
Pour ma part, j’aime bien acheter du lin. Dans les boutiques de tissus, on trouve facilement du lin uni, décliné dans de nombreux coloris. Les tissus de lin à motifs sont plus limités. Depuis quelques années, j’ai découvert le lin enduit, très résistant, imperméable et facilement lavable. Mais les lins imprimés enduits sont assez rares. Alors, quand mon regard croise un rouleau de tissu imprimé qui porte l’étiquette 100 % lin enduit, je ne résiste pas.

Le cabas que je vous présente cette semaine est réalisé avec un lin enduit que ma fille m’a offert. La doublure est en ramie ou ortie de Chine, fibre très résistante.

Lin enduit motif floral bleu et vert.

Toile en ramie enduite vert anis.

Trousse pour le maquillage et trousse allongée pour la brosse à dents et le dentifrice.

Dans les boutiques, les nouvelles collections de tissus font leur apparition. Il y aura peut-être des lins imprimés enduits.

Et vous, aimez-vous travailler le lin ?

Bon dimanche créatif et merci de vos visites.
A très vite !

Instagram : smj.crea.2019
Avis aux couturières :

Modèle réduit.

On les voit beaucoup sur les routes et sur les aires de repos.

Ils symbolisent les vacances, les découvertes, l’évasion, la liberté…

Maintenant, ils sont imprimés sur des tissus et des toiles enduites.

Vous l’avez peut-être (ou pas) deviné, je parle des camping cars.

A chaque fois qu’elle venait dans mon atelier, ma petite nièce admirait ce tissu.

Je ne suis pas sourde, j’entendais bien la petite phrase : « J’aimerais bien un sac… ».

Les motifs de ce tissu sont assez grands. Un sac à main de petite fille n’était pas envisageable. Alors, pour ses 7 ans la « Miss » a reçu un petit cabas.

Comme le cabas des grandes, celui-ci a une poche zippée, une poche plaquée et il est réversible (j’ai oublié de photographier l’intérieur qui est en coton enduit rose pailleté).

Très vite adopté, ce petit cabas renferme désormais beaucoup de trésors.

La pièce de tissu était assez large pour une seconde réalisation : un cabas pour « une grande » doublé avec un enduit vert anis.

Je vous remercie de vos visites et de vos gentils commentaires.

Passez d’agréables moments.

A bientôt !

Avec des franges.

Les outils de jardin vont bientôt être remisés.

Je vais reprendre mes occupations intérieures et m’asseoir plus souvent devant l’ordinateur. Depuis quelques semaines, j’ai beaucoup délaissé « cet outil » de communication.

Aujourd’hui, je vous montre un tissu très original que j’ai acheté à l’Aiguille en fête.

Un joli tissage et des franges

Les couleurs et le style de ce tissu rappellent les années 70.

Après quelques calculs et une découpe délicate du tissu (il ne faut pas couper les franges), j’ai confectionné un très grand cabas réversible.

L’intérieur est en coton enduit orange.

La propriétaire de ce sac est ravie d’avoir un modèle unique.

A toutes et à tous je souhaite une bonne semaine.

Première récolte d’automne !

Tissu jaquard

Par des entrecroisements de fils,  les métiers à tisser inventés par Monsieur JACQUARD nous offrent des tissus souvent réversibles aux motifs très variés. Le jacquard que j’ai utilisé récemment pour la réalisation d’un sac « fourre tout » nous rappelle les peintures abstraites de Wassily KANDINSKY.

Les motifs géométriques dans les rouges dégradés et les motifs noirs sont mis en valeur sur un fond de toile beige.

Sangles en poly-coton.

La magnifique lisière délimite la poche intérieure cousue sur du simili noir.

Le temps est venu de prendre un peu de vacances.

La semaine prochaine je serai à la Galerie Ephémère de BARFLEUR où je présenterai quelques créations…

Après une escapade dans la France profonde, j’espère vous retrouver vers la mi septembre.

Je vous remercie de vos visites et de vos gentils commentaires.

Passez d’agréables moments.

Compte instagram : smj.crea.2019