Mina.

Mina est le nom d’une « jumpsuit » pour enfant proposée par « Coup Coup » de Catharine DEWEERDT.

Pas difficile de choisir le tissu pour la réalisation de cette combinaison. Il suffisait de regarder sur l’étagère où sont stockés les tissus « habillement ». Un coupon de jersey imprimé était parfait pour la réalisation de deux combinaisons-pyjamas pour mes petites nièces. Commencées en mars, je les ai seulement terminées cette semaine…

A la taille, je n’ai pas incéré un élastique de 2,5 cm de large comme le préconise la créatrice.

A l’extérieur, j’ai cousu une coulisse pour glisser une petite ceinture réalisée avec le même tissu.

C’est la première fois que je couds une combinaison. La taille 4 ans paraît petite. Par contre, les jambes de la taille 10 ans semblent bien longues. Quelques ajustements seront peut-être nécessaires !

Les petites nièces n’ont pas encore vu leur combi-pyjama.
Comment réagiront-elles ?
Le tissu est tellement doux qu’elles passeront de bonnes nuits et feront de jolis rêves…

Passez une très bonne semaine (ensoleillée).
Compte Instagram : smj.crea.2019

Jute imprimée

Que des matières naturelles pour le petit cabas de la semaine !

L’extérieur est en toile de jute imprimée.

Les anses sont en coton.

Le cordon est en lin et le bouton est en bois.

Vous savez que depuis quelques semaines, j’ai pris la décision de n’utiliser que les tissus qui sont stockés dans les placards. Pourtant, j’étais tentée d’aller dans une boutique acheter de la toile de jute bleu marine pour la doublure. En aurais-je trouvé ? Finalement, la toile de jute naturelle s’harmonise bien avec l’imprimé bleu marine.

Il reste encore deux toiles de jute imprimées sur une étagère. Quels modèles de sacs vais-je réaliser ?

Je vous remercie de me suivre au fil des semaines.
Passez une agréable semaine.
A bientôt !

Instagram : smj.crea.2019

Trousse Fred.

Cette semaine, j’ai consulté le gros classeur « à faire » où sont rangés tous les nouveaux patrons. J’ai choisi la trousse Fred. Vous l’avez peut-être déjà vue sur le site des créatrices de « Histoires de filles ».  Dans l’ensemble, j’ai respecté le tutoriel proposé pour le grand modèle. J’ai seulement ajusté l’empiècement supérieur pour que les rayures de la toile enduite soient bien raccordées.

La toile enduite est formée de rayures rouges et grises. Cette grande trousse est réalisée dans la partie rouge. L’intérieur est en coton enduit gris.

La poche plaquée intérieure est agrémentée d’un point de broderie réalisé à la machine à coudre.

Dans les bandes grises de la toile enduite j’avais l’intention de coudre le petit modèle Fred mais je n’ai pas eu le temps. Entre la confection laborieuse des masques et le jardin, les journées ont été trop courtes pour réaliser ce projet.

Je vous remercie de vos visites.
Passez une agréable journée. Prenez soin de vous et de vos proches.
A très vite !

Mini One Shoulder Bag.

Je continue l’inspection des différents tiroirs, des placards et des étagères où sont stockés les tissus et la mercerie.
Il était au fond du petit panier réservé aux « en cours ». Je l’avais presque oublié : le Mini One Shoulder Bag.
Il y a 3 ans, j’avais découpé toutes les pièces et monté seulement la doublure. Il était temps de le terminer. Ce mini sac (30 cm de haut !) sera bien pratique pour les petites randonnées le long du littoral et sur les plages (lorsque nous retrouverons l’autorisation).

Toile à transat bleu marine

Une poche zippée et une poche latérale.

Une seule anse réglable.

La doublure très colorée est en coton.

Pour une fois, j’ai suivi le tutoriel qui est très bien expliqué.

Cependant, deux petites améliorations pourraient-être envisagées. Pour porter ce sac en bandoulière, il faut prévoir une sangle plus longue. Pour ranger des petits objets, une poche zippée à l’intérieur peut-être ajoutée.

Que pensez-vous de ce Mini One Shoulder Bag ?

Passez une bonne semaine et à bientôt.
Compte Instagram : smj.crea.2019

Deuxième Birdy.

Dans quelques semaines, la vie quotidienne ne sera peut-être plus comme avant. Les informations et les mots que nous entendons chaque jour sont anxiogènes. Qu’il est agréable de s’isoler dans l’atelier, de créer et de rêver à des jours meilleurs. Mon projet d’utiliser les tissus qui sont en stock se poursuit. Cette semaine, j’ai ouvert la malle où sont roulés tous les similis cuirs et j’ai sorti le premier rouleau.

Un peu gris ce simili !

J’ai tout de suite pensé au modèle de D. RIBOUR proposé dans son livre « Sacs chics » que j’avais déjà réalisé l’an passé.

Doublure en coton « Circus Star » by Poppy.

J’ai agrémenté ce modèle en ajoutant une poche extérieure et une poche zippée à l’intérieur.

Ce n’est pas un nouveau sac ! Le rabat qui se fixe par 4 pressions peut être changé. C’est la particularité du sac «BIRDY».

J’aurais préféré un tissu très coloré mais le hasard m’a permis d’utiliser ce simili que j’avais acheté lors d’un salon en 2019.

Bon dimanche et à bientôt !
Portez-vous bien.

Pour vous : trois petits brins de bonheur.

Compte Instagram : smj.crea.2019

Modèle « moyen » Lyon.

Cette semaine, dans la pile des tissus de lin imprimés, j’ai choisi « le bleu » que j’avais acquis sur le stand de « Linkitlautre » au salon DIY 2019. L’exposante vendait des patrons de sacs que l’on pouvait réaliser avec les coupons de tissus proposés. J’avais acheté les tutoriels du modèle Lyon et du modèle Mini Lyon qui me plaisaient bien. C’est toujours très intéressant et enrichissant de découvrir des techniques de couture que nous n’utilisons pas habituellement.

Cependant, la personne qui a coupé ce « beau » tissu de lin n’a pas suivi un fil de la trame. Le tissu était coupé de travers : impossible de respecter les dimensions du sac Lyon proposées par le tutoriel. Il manquait 4 cm. Quelle déception ! Le modèle mini Lyon était réalisable mais je le trouvais trop petit. J’ai modifié toutes les cotes et ajouté deux poches intérieures qui n’étaient pas prévues. Seul le montage du sac extérieur avec la doublure a été respecté.
Voici le modèle Lyon modifié surnommé « moyen » Lyon !

Lin imprimé « Stof ».

La doublure et les deux poches sont réalisées en lin naturel.

Ultérieurement, je réaliserai le modèle Lyon dans un coupon de tissu qui, je l’espère, sera bien coupé.

Je vous remercie de me suivre au fil des semaines.
Passez une bonne semaine créative et prenez soin de vous.

Compte Instagram : smj.crea.2019

B.M.C.

Pour me détendre, entre deux séries de masques, j’ai ouvert le placard où sont stockés les tissus de lin imprimés et j’ai pris le premier de la pile. Après quelques tracés, le choix du tissu de la doublure, le choix des anses et quelques heures devant la machine, « L’ECHO DE LA MODE » est sorti de l’atelier.

Tissu de lin imprimé « Stof »

Les anses sont réalisées avec une sangle en cuir « Satinlys rouge carmin » de chez Déco Cuir.

Sur la doublure en lin, une poche zippée et une poche plaquée ont été appliquées.

Quel sera le tissu de la semaine prochaine ?
Bon courage à toutes et à tous.
Prenez soin de vous.

Compte Instagram : smj.crea.2019

Langage des fleurs.

« Je vous aime depuis longtemps », « Vous êtes la plus belle », « Ne m’oubliez pas » sont les messages que nous pouvons lire sur ce tissu de coton YUWA que j’ai retrouvé dans le placard.

Tissu YUWA “ live life collection premium”.

Les motifs imprimés sur ce tissu imitent le point de croix. Ma première idée était de réaliser un sac à ouvrages en gardant le maximum d’écritures. Finalement, le sac à ouvrages est devenu une housse de coussin.

La housse se ferme par une FE. Le coussin est réalisé avec un drap ancien garni de copeaux de mousse pour un bon moelleux.

Je vous remercie de votre fidélité.

Cette année, les arums du jardin sont très précoces.

A dimanche prochain !
Compte Instagram : smj.crea.2019

Dans les tiroirs.



Des découvertes dans les tiroirs en cette période de rangement !

Depuis trois ou quatre ans, les grandes étiquettes étaient rangées dans un tiroir. Je les avais presque oubliées. Lesquelles choisir ? Un petit tour dans le placard à tissus et j’ai très vite opté pour du lin et deux étiquettes. Rien d’exceptionnel cette semaine ! Seulement deux petits sacs pour le plaisir de coudre du tissu naturel.

Lin gris anthracite et anses en coton.

Tissu de coton acheté l’an dernier à l’AEF.

Lin naturel épais et cordelette en lin.

Coton imprimé de ma réserve.

Tous mes remerciements pour vos messages et vos visites.
Prenez-soin de vous.
A la semaine prochaine !

Instagram : smj.crea.2019



De la couleur et…

L’article d’aujourd’hui aura deux parties. De la couleur ! Oui, j’avais envie de couleur cette semaine.
Je voulais me changer les idées et rêver quelques heures sans trop me compliquer l’esprit dans une nouvelle création. Comme beaucoup de cousettes, je puise dans mon stock de tissus. Ils étaient sur un rouleau : un enduit coloré et un lin turquoise. Oui ! Un cabas en toile enduite pour cet été. Vous allez penser : « Encore un » !

… et des masques.
Depuis le début de la crise sanitaire, on connaît une grande polémique sur les masques et surtout une grande pénurie de masques. Nous sommes divisés : pour ou contre. J’exprime très rarement mes idées mais là j’affirme que depuis une semaine je porte toujours un masque lorsque je suis amenée à sortir du confinement pour une course rapide ou une urgence dentaire par exemple. Comme il est écrit dans mon poste du 22 mars, j’ai réalisé des masques avec des tissus de ma réserve. Je n’ai rien inventé. J’ai repris le tutoriel du CHU de Grenoble ainsi que le tutoriel de la Maison de Victor. J’ai aussi suivi les explications de deux jeunes femmes très impliquées dans la création de masques en tissu. Vue la grande pénurie de masques, mon idée était de rendre service à des organismes sociaux, des associations d’aide à la personne ou des employés qui sont en contact avec le public et qui sont proches de mon domicile. Voilà ce que j’ai entendu au téléphone lors de mes démarches pour DONNER mes modestes masques :
Appel 1 : « Veuillez rappeler ultérieurement ». Je rappelle. Le directeur : « Les employés, (caissiers, caissières) ne veulent pas porter de masques. Ils se lavent les mains régulièrement…. ».
Appel 2 : «… je ne sais pas, je vous passe le service social ». « … essayez à ce numéro… ». Appel 3 : «… je vous passe la responsable », j’entends cette dame dire à la responsable : « C’est une entreprise pour la vente de masques ». J’interviens : « Non ! Non ! Je ne suis pas une entreprise. Je DONNE des masques réalisés avec des tissus…. » « … Merci Madame, nous n’acceptons que des masques homologués… ».
Lors d’autres appels, j’ai entendu « … on n’est pas malade pour porter un masque » ; « ….les masques ne servent à rien…».

J’ai protégé mon visage d’un masque et je suis allée expliquer ma démarche à une pharmacienne. Celle-ci m’a donné quelques numéros de téléphone mais en vain.
Ces masques en tissu ne sont pas les bienvenus ! Pourtant de nombreuses entreprises ont arrêté leur production habituelle et se tournent vers la production de masques en tissu lavables et réutilisables.
Vous avez compris, je suis pour le port du masque mais je n’ai pas un esprit de démarcheuse commerciale. J’ai plutôt une attitude d’altruiste. J’ai décidé de changer de méthode et d’attendre qu’on me demande des masques.

Vous êtes une amie, une copine, une lectrice assidue de la newsletter. Vous faites partie d’un corps professionnel, d’une association… Vous avez besoin de masques DIY, laissez un message dans la rubrique « contact » en mentionnant votre demande.
Dans la mesure où j’aurai assez de tissus, d’élastiques et de rubans dans les placards, je répondrai à votre demande (32 mètres de ruban déjà utilisés). Je privilégierai les demandes sur CHERBOURG-EN-COTENTIN. J’ai envoyé des masques sur Paris et Bordeaux mais quand arriveront-ils ?
La boulangère, le boucher ont accepté bien volontiers deux petits masques DIY. Une jeune mère de famille qui attendait sur le trottoir devant la boucherie m’a demandé (de loin) des renseignements. Elle est repartie avec un masque, des conseils pour en fabriquer et le sourire. Mais je ne vous ai pas montré la forme des masques.

Attention, le masque buccal en tissu n’est pas médical. Il améliore les gestes barrières (diminution du contact main/bouche) et limite la transmission des postillons. Il possède une lingette polyester jetable et il est lavable.

Je vous dévoile même un petit secret. Mon MCT (lire Mon Cher et Tendre) veut bien assurer un peu d’intendance afin de me dégager du temps que je passerai devant la MAC.

Nous habitons dans ce village gaulois encore loin de la pandémie mais elle arrive à grand pas.
Alors, protégez-vous ! Prenez soin de vous !

Voici quelques liens pour des informations sur les masques : https://cecilediy.com https://couturetpaillettes.com http://www.craftpassion.com

Image vue sur internet